Tourisme durable

L'économie du territoire du Pays Pyrénées Méditerranée repose en partie sur le secteur touristique. Cette économie se caractérise par une concentration des flux touristiques dans les stations balnéaires mais également, dans une moindre mesure, au niveau des stations thermales du Pays. L'attractivité de ces pôles est une chance pour notre territoire, mais créait aussi un déséquilibre de développement. Par ailleurs, cette activité touristique est marquée par une forte saisonnalité et a atteint depuis quelques années un seuil de développement en termes de fréquentation mais également en termes de niveau de dépenses touristiques.

Historique

Dans le cadre de sa mission d’animation territoriale associant tous les acteurs locaux depuis sa création en juillet 2001, le Pays Pyrénées Méditerranée a mis en place des commissions de travail qui ont permis de faire émerger plusieurs projets structurants à l’échelle du territoire, dont l’idée de créer une voie verte en Pays Pyrénées Méditerranée reliant un grand pôle touristique - Argelès-sur-Mer à l’axe thermal du Vallespir – comptant notamment la première station thermale du massif Pyrénéen : Amélie-les-Bains.


Ce projet fortement inspiré des expériences existantes au plan franco-français, voire européen, revêtait un caractère singulier en reliant outre la montagne Pyrénées à la Méditerranée, les réserves naturelles de Prats-de-Mollo-la Preste et celle d’Argelès-sur-Mer, du Mas Larrieu, zone de contact entre terre et mer. Dans sa conception et son objectif touristico-économique, il prenait en compte un volet social et éducatif en raison des complexes scolaires concernés et des centres d’intérêt vitaux pour la vie même du milieu rural (commerces, administrations, marchés, etc.).    


Le territoire possédant un patrimoine, un vignoble, une agriculture et un ensemble de sites touristiques remarquables, répartis sur les deux entités Albères et Vallespir, l’intérêt du projet visait à lui conférer un rôle d’artère touristique comprenant en toile plusieurs objectifs à prévaloir dans son aménagement :

  • Améliorer la qualité de vie des habitants.
  • Alternative à la saturation du réseau routier entre Argelès-sur-Mer et le Boulou.
  • Maillage du territoire à partir de l’ensemble des établissements scolaires du second degré par des voies sécurisées.
  • Allongement de la saison touristique.
  • Démultiplication du contenu de l’offre (tourisme balnéaire, tourisme vert et de santé, … etc.).
  • Développement de l’activité économique touristique par une fréquentation de proximité.
  • Mise en valeur du patrimoine naturel, intégrant un plan d’interprétation du paysage.
  • Aménagements paysagers.
  • Création de manifestations à caractère événementiel autour de la voie verte.
  • Mise en œuvre d’une politique favorisant les investissements publics ou privés par l’introduction de nouvelles activités de loisirs, l’implantation d’entreprises, aménagements communaux (aire de pique-nique, de repos) en résumé, favoriser une offre de services.
  • La participation à la protection environnementale et patrimoniale du Tech par un projet de développement touristique durable. 

Pour mener à bien ce projet et ses objectifs, le Pays a animé une démarche de concertation et d’élaboration du projet sur plusieurs années. 


TÉLÉCHARGER

Contact


Cédric BORG - Chargé de mission

Tourisme, Leader et FEAMP

cedric.borg@payspyr[...]diterranee.org